Sonnet à l’hiver

Cette nuit, sans bruit, la neige est tombée

Tout doucement, pendant mon sommeil.

À mon réveil, je l’ai sentie;

Un silence inhabituel,


Le bruit d’une voiture assourdi

Par l’épais et moelleux tapis.

L’hiver est bien là, il s’annonce

En changeant toutes choses.


Où se cache le banc du jardin

Ou le tas de bois près du garage?

Quelques tiges dénudées sortent du massif


Et implorent les cieux sans pitié.

Cette nuit, sans bruit, la neige est tombée

Tout doucement, pendant mon sommeil.

Nouvel An

Ouvrez, bonnes gens!

Je suis l’An Nouveau!

Je vous apporte

Maintes joies et bonheurs !

Ouvrez, ouvrez!

Je vous apporte l’allégresse

Dans vos cœurs !

Que la sérénité vous accompagne

Tout au long de vos journées !

Ouvrez, bonnes gens!

Je suis l’An Nouveau !

Magie de Noël

Que reste-t-il

De la magie de Noël ?

Si peu de choses !

Quand nous étions enfants,

Nous attendions son arrivée

Excités et pleins de bonnes intentions.

Vitrines illuminées,

Préparation du sapin

Avec de vraies bougies à surveiller.

Attente du Père Noël

Qui apporterait un seul cadeau

Mais quel cadeau !

Au seuil de la vieillesse,

On s’en souvient encore !

Repas festif mais simple

Couronné par la bûche.

Messe de minuit

Au son des cantiques,

Crèche avec l’ange au sourire.

Que reste-t-il

De la magie de Noël ?

Une débauche de cadeaux

Vite déballés et vite oubliés ;

Une montagne de nourritures

Pour apaiser nos corps affamés.

Enfants blasés

Étouffant sous les emballages,

Savent-ils pourquoi

On fête Noël ?