Saisons

Les saisons tournent

Au rythme du temps.

Il y a peu, le soleil dardait

Ses chauds rayons sur la campagne.

La couleur verte dominait,

Les taches de couleur des fleurs

Parsemaient jardins et pelouses.

Puis, un beau matin,

Une feuille se détacha

De l’arbre roussi;

D’autres suivirent

Encouragées par un vent plus vif.

Nuages noirs envahirent l’horizon,

Gelée blanche prit sa place

Sur le gazon.

La nouvelle saison s’installa

Apportant son lot de neige,

Pluie, verglas…

Mais l’espoir n’est pas mort.

Dans quelques mois,

La première feuille verte

Nous appellera au renouveau.

Les saisons tournent

Au rythme du temps.

Automne d’enfance

Brouillard sur les prés

Matins d’école frileux

Lainage sur la blouse

Cartable bien en main.

Soleil timide

Au travers du feuillage roux.

Odeur de champignon

Dans le bois rougeoyant.

Vol d’oiseaux dans l’azur

Pomme rouge dans le verger

Grappe mûre sur la treille

Nectar sucré dans la bouche…

Murmure de la guêpe

Sur les grains dorés.

Journée de classe

Le regard à la fenêtre…

Courir dans les champs

Dévaler la pente

Cueillir la girolle.

Plaisirs d’automne,

Plaisirs d’enfance…

L’automne

L’automne est une belle saison.

Partout des taches de couleur;

Feuille de vigne rousse,

Arbre doré ou rouge,

Un peu de vert encore

Chez le sapin.

Pour le peintre, quel plaisir!

Plantons le chevalet

Près de l’étang ;

Dans l’eau, reflets or, rouges, orange.

Que de splendeurs!

Mais au premier coup de vent,

Au premier orage,

Feuilles s’envolent et tourbillonnent.

Le sol devient tapis coloré

Qui tombera en poussière

Au fil du temps.

Bonheur

Bonheur ! Bonheur !

Oh! Une fleur épanouie !

Ne la cueille pas!

Hume son parfum

Et ne la laisse faner.

Un bonheur est là, tout près,

Regarde-le bien, il est fragile.

Automne en Gironde

À perte de vue, de l’or,

De l’amarante, un reste de vert.

Que de couleurs sur la campagne !

Quand vient l’automne,

La vigne étincelle

Cachant ses grappes

Entre ses feuilles veloutées.

Mes yeux s’émerveillent

De tant de beauté.

Mes promenades sont un enchantement.

Pourquoi irais-je loin

Chercher ce que j’ai à ma porte ?