Adaptation

L’ Homme est un animal

Qui s’est toujours adapté

Aux changements de l’Histoire.

À l’annonce du confinement

Horreur ! Comment supporter ?

Pourtant, au fil des jours,

On vit l’Homme se poser,

Ralentir, réfléchir…

Tel prit un livre et ne le lâcha plus,

Tel autre découvrit ses enfants,

Les écouta, leur parla…

Celui-ci aida son voisin en détresse,

Celui-là appela son aïeule isolée.

L’Homme redécouvrit la lenteur,

L’empathie, le retour sur soi.

L’Homme est un être d’adaptation.

On ne savait pas…

On ne savait pas

Que c’était le bonheur !

On allait libres,

Sans autorisation,

Libres de travailler,

De se promener,

De se rencontrer.

On ne savait pas

Que c’était le bonheur !

On se donnait la main,

On s’embrassait ;

Les enfants faisaient des rondes,

Se tenaient par le cou.

On ne savait pas

Que c’était le bonheur !

Un ennemi s’est infiltré,

Un virus infiniment petit,

Invisible, tueur.

La vie s’est arrêtée,

Le bonheur s’est enfui !

Sonnet à l’automne

Fraîcheur de l’air matinal

Vent dans le feuillage

Fine gelée sur la pelouse

L’automne est de retour.

Feuille jaunissante

Arbre qui se dépouille

Champignon dans l’herbe

L’automne est de retour.

Vol d’oiseaux dans le ciel

Grappe vermeille sur le cep

Guêpe savourant le grain.

Pluie et soleil jouant à cache-cache

Campagne en livrée éblouissante

L’automne est de retour.