Automne

Ce matin, j’ai cueilli le dernière mûre,

La dernière figure m’a tendu la main,

La vigne m’a présenté

Sa grappe vermeille.

En ouvrant ma fenêtre, j’ai senti

L’air piquant du matin.

La canicule s’en est allée

Laissant place à la fraîcheur.

Une pluie timide joue à cache-cache

Avec les derniers rayons.

Un vol d’oiseaux m’a annoncé

Que l’automne arrivait.

Ballade à l’automne

Une brume légère couvre les champs

Sur le sol tombe la pomme

Sur le sol tombe le gland

Le voilà le bel automne.


Fraîches sont les nuits

Au loin l’orage tonne

La journée le soleil luit

Le voilà le bel automne.


L’oiseau étonné lance son trille

L’astre du jour encore brille

Le voilà le bel automne.


Les feuilles bientôt roussiront

Et une à une tomberont

Le voilà le bel automne.

Sonnet à l’automne

Fraîcheur de l’air matinal

Vent dans le feuillage

Fine gelée sur la pelouse

L’automne est de retour.


Feuille jaunissante

Arbre qui se dépouille

Champignon dans l’herbe

L’automne est de retour.


Vol d’oiseaux dans le ciel

Grappe vermeille sur le cep

Guêpe savourant le grain.


Pluie et soleil jouant à cache-cache

Campagne en livrée éblouissante

L’automne est de retour.

Vendanges

Qu’il est doux

Le temps des vendanges !

Mille couleurs

Embellissent la campagne

Sous les feux

Des derniers rayons.

Sécateur en main,

L’homme coupe

La grappe dorée.

Un vol de grives

Prend son essor.

Douceur de l’air,

Bonheur de vivre,

Chemin odorant.

Qu’il est doux

Le temps des vendanges !

Septembre

Septembre est arrivé !

Déjà !

Les jours plus courts

L’ont annoncé.

Au réveil , un air plus frais,

Une brume noie la plaine.

La grappe mûre

Attend d’être cueillie.

Dans la nuit,

Un champignon est né.

Après la chaleur, une douceur

Se dessine.

Je profite des derniers rayons

Sur ma terrasse ensoleillée.

Automne

Finies les longues journées

Sous le joug de la chaleur !

Plus court sera le jour.

En ouvrant ma fenêtre,

Un air piquant m’assaille.

Un voile laiteux

S’étend sur la campagne.

Une odeur de champignon

Monte jusqu’à moi.

Un soleil pâle transperce la brume.

Il vaincra

Pour quelques jours encore!