Archives

Sonnet à l’hiver

Cette nuit, sans bruit, la neige est tombée

Tout doucement, pendant mon sommeil.

À mon réveil, je l’ai sentie;

Un silence inhabituel,


Le bruit d’une voiture assourdi

Par l’épais et moelleux tapis.

L’hiver est bien là, il s’annonce

En changeant toutes choses.


Où se cache le banc du jardin

Ou le tas de bois près du garage?

Quelques tiges dénudées sortent du massif


Et implorent les cieux sans pitié.

Cette nuit, sans bruit, la neige est tombée

Tout doucement, pendant mon sommeil.

Nouvel An

Ouvrez, bonnes gens!

Je suis l’An Nouveau!

Je vous apporte

Maintes joies et bonheurs !

Ouvrez, ouvrez!

Je vous apporte l’allégresse

Dans vos cœurs !

Que la sérénité vous accompagne

Tout au long de vos journées !

Ouvrez, bonnes gens!

Je suis l’An Nouveau !

Magie de Noël

Que reste-t-il

De la magie de Noël ?

Si peu de choses !

Quand nous étions enfants,

Nous attendions son arrivée

Excités et pleins de bonnes intentions.

Vitrines illuminées,

Préparation du sapin

Avec de vraies bougies à surveiller.

Attente du Père Noël

Qui apporterait un seul cadeau

Mais quel cadeau !

Au seuil de la vieillesse,

On s’en souvient encore !

Repas festif mais simple

Couronné par la bûche.

Messe de minuit

Au son des cantiques,

Crèche avec l’ange au sourire.

Que reste-t-il

De la magie de Noël ?

Une débauche de cadeaux

Vite déballés et vite oubliés ;

Une montagne de nourritures

Pour apaiser nos corps affamés.

Enfants blasés

Étouffant sous les emballages,

Savent-ils pourquoi

On fête Noël ?

Saisons

Les saisons tournent

Au rythme du temps.

Il y a peu, le soleil dardait

Ses chauds rayons sur la campagne.

La couleur verte dominait,

Les taches de couleur des fleurs

Parsemaient jardins et pelouses.

Puis, un beau matin,

Une feuille se détacha

De l’arbre roussi;

D’autres suivirent

Encouragées par un vent plus vif.

Nuages noirs envahirent l’horizon,

Gelée blanche prit sa place

Sur le gazon.

La nouvelle saison s’installa

Apportant son lot de neige,

Pluie, verglas…

Mais l’espoir n’est pas mort.

Dans quelques mois,

La première feuille verte

Nous appellera au renouveau.

Les saisons tournent

Au rythme du temps.

Automne d’enfance

Brouillard sur les prés

Matins d’école frileux

Lainage sur la blouse

Cartable bien en main.

Soleil timide

Au travers du feuillage roux.

Odeur de champignon

Dans le bois rougeoyant.

Vol d’oiseaux dans l’azur

Pomme rouge dans le verger

Grappe mûre sur la treille

Nectar sucré dans la bouche…

Murmure de la guêpe

Sur les grains dorés.

Journée de classe

Le regard à la fenêtre…

Courir dans les champs

Dévaler la pente

Cueillir la girolle.

Plaisirs d’automne,

Plaisirs d’enfance…

L’automne

L’automne est une belle saison.

Partout des taches de couleur;

Feuille de vigne rousse,

Arbre doré ou rouge,

Un peu de vert encore

Chez le sapin.

Pour le peintre, quel plaisir!

Plantons le chevalet

Près de l’étang ;

Dans l’eau, reflets or, rouges, orange.

Que de splendeurs!

Mais au premier coup de vent,

Au premier orage,

Feuilles s’envolent et tourbillonnent.

Le sol devient tapis coloré

Qui tombera en poussière

Au fil du temps.

Bonheur

Bonheur ! Bonheur !

Oh! Une fleur épanouie !

Ne la cueille pas!

Hume son parfum

Et ne la laisse faner.

Un bonheur est là, tout près,

Regarde-le bien, il est fragile.