Archives de tags | orage

Orage

IMG_0276Un grondement au lointain,

De sombres nuées

Envahissent les cieux.

L’hirondelle rase le sol,

La mouche se fait

Agressive.

Rien ne bouge

La vie s’arrête.

Une chape de plomb

Ecrase la campagne.

Soudain, une goutte tombe,

Puis plusieurs.

Un déluge s’abat,

Des éclairs sillonnent le ciel.

L’orage est là.

L’oppression cesse,

Tout respire enfin!

Publicités

Orage

Un grondement au lointain,
De sombres nuées
Envahissent les cieux.
L’hirondelle rase le sol,
La mouche se fait
Agressive.
Rien ne bouge,
La vie s’arrête.
Une chape de plomb
Écrase la campagne.
Soudain, une goutte tombe,
Puis plusieurs,
Un déluge s’abat,
Des éclairs sillonnent le ciel.
L’orage est là.
L’oppression cesse,
Tout respire enfin!

IMG_0276.JPG

Jour de pluie

Reflets dans l'eauP1000359La pluie tombe sur la ville,

Des nuages d’encre obscurcissent les cieux.

Qu’avons-nous fait aux dieux?

La grêle fait plier la brindille.

 

Des nuages d’encre obscurcissent les cieux.

Sous l’orage, l’écorce se fendille,

La grêle fait plier la brindille;

L’eau ruisselle en tous lieux.

 

Sous l’orage, l’écorce se fendille,

L’averse mouille les murs les plus vieux,

L’eau ruisselle en tous lieux;

Le reflet des maisons, dans l’eau, vacille.

 

L’averse mouille les murs les plus vieux,

Son bruit aux oreilles est mélodieux;

Le reflet des maisons dans l’eau vacille.

La pluie tombe sur la ville.

JOUR DE PLUIE

La pluie tombe sur la ville,

Des nuages d’encre obscurcissent les cieux.

Qu’avons-nous fait aux dieux?

La grêle fait plier la brindille.

 

Des nuages d’encre obscurcissent les cieux.

Sous l’orage, l’écorce se fendille,

La grêle fait plier la brindille;

L’eau ruisselle en tous lieux.

 

Sous l’orage, l’écorce se fendille,

L’averse mouille les murs les plus vieux,

L’eau ruisselle en tous lieux;

Le reflet des maisons, dans l’eau, vacille.

 

L’averse mouille les murs les plus vieux,

Son bruit aux oreilles est mélodieux;

Le reflet des maisons dans l’eau vacille.

La pluie tombe sur la ville.

 

Ce poème est un pantoum, poème romantique où certains vers se répètent selon des règles fixes.(Baudelaire a écrit un pantoum: »Harmonie du soir »)