Joie et tristesse

Las! Disais-tu, arrivent les ténèbres !

Oui, mais demain le jour poindra!

La tristesse monte de l’horizon funèbre.

Oui, mais demain la joie reviendra!

Las!Disais-tu , que faire de ma vie?

Vois-tu la beauté de l’univers ?

Jour après jour monte l’ennui.

Regarde le couchant sur la mer.

Las! Disais-tu, l’avenir est morose!

Ta vie passée fut bien douce.

Je ne puis respirer le parfum de la rose.

Viens, allons dormir sur la mousse!

Clés

Tige de bronze poli

Anneau aux courbes gracieuses

Tu ouvres les portes

Du cabinet des secrets,

De l’armoire campagnarde,

De la lourde malle

Au grenier endormie.

Tu nous ouvres la porte des songes,

De l’évasion champêtre,

De la partition musicale.

Clé des songes,

Clé des champs,

Clé de sol,

La serrure t’appelle

Pour nous ouvrir

La porte de la liberté.

Fable

Je vais vous conter

L’histoire de deux mères

Soit-disant pourvoyeuses

D’exemples aux yeux

De leurs enfants.

L’une, cigarette au bec,

Avisant sa voisine,

Lui tint à peu près

Ce langage :

-Je suis en grand embarras

À cause de ma fille,

Ayant vu celle-ci cigarette

Aux lèvres

Pourtant, combien de fois

Lui ai-je dit que fumer

Nuit à la santé.

-Moi, dit la voisine,

C’est mon fils qui me soucie,

Exhibant un langage grossier

Dès le réveil.

Et celle-ci d’égrener

Un chapelet de mots insultants

Que la bienséance

M’oblige à taire.

En toute circonstance,

L’exemple est préférable

Au simple conseil.

Inondation

Depuis des jours,

Le ciel ruisselle,

Les nuages pleurent.

La nature n’est que chagrin.

Les eaux du ruisseau indolent

Bouillonnent.

Le flot intrépide

A coupé la route champêtre.

Dans les prés

Le ciel se reflète

Dans les vastes flaques.

Depuis des jours,

La nature n’est que chagrin…