Archives de tags | joie

Bonheur

Vous arrive-t-il d’éprouver
Des moments de bonheur intense
Sans s’obliger
Et sans qu’on y pense?

La compagnie d’un être cher,
Le chant d’un oiseau,
Le bruit de la mer
Ou le murmure du ruisseau.

Tout peut nous y mener.
Cela nous surprend au détour
D’une simple pensée,

D’un moment tellement banal
Mais rempli d’amour
Que cela nous fait mal.

Publicités

Joie et tristesse

Las! Disais-tu, arrivent les ténèbres!
Oui, mais demain le jour poindra!
La tristesse monte de l’horizon funèbre.
Oui, mais demain la joie reviendra!

Las! Disais-tu, que faire de ma vie?
Vois-tu la beauté de l’univers?
Jour après jour monte l’ennui.
Regarde le couchant sur la mer.

Las! Disais-tu, l’avenir est morose!
Ta vie passée fut bien douce.
Je ne puis respirer le parfum de la rose.
Viens, allons dormir sur la mousse!

20140210-102116.jpg

BONNE ANNEE

ArcheB onne année à tous!

O uvrez les yeux!

N ous voici en janvier.

N ouvelle année, apporte-nous le bonheur

E t la joie!

 

A pporte-nous la paix!

N e laisse plus le pauvre à la rue,

N e sépare plus les gens qui s’aiment

E t prône l’égalité

E ntre tous les hommes!

Journée d’ hiver

Sur la branche nue

Le passereau lance son faible cri.

Dans la campagne, s’étend la blancheur;

De menues traces dans le moelleux tapis.

Alentour, règne le silence;

Dans le sentier gelé,

La vieille femme avance,

Son fagot noir sur son dos voûté.

Elle chemine lentement

Accablée du poids des ans,

Vers son destin, vers sa fin…

Elle sait que le dernier rendez-vous

Approche, elle le sait.

Mais elle l’attend, sereine.

La vie, elle l’a vécue;

Ses joies, ses peines,

Elle a tout eu.

Dans le sentier gelé,

La vieille dame avance.

Joie et tristesse

Las! Disais-tu, arrivent les ténèbres!

Oui, mais demain le jour poindra!

La tristesse monte de l’horizon funèbre.

Oui, mais demain la joie reviendra!

 

Las! Disais-tu, que faire de ma vie?

Vois-tu la beauté de l’univers?

Jour après jour monte l’ennui.

Regarde le couchant sur la mer.

 

Las! Disais-tu, l’avenir est morose!

Ta vie passée fut bien douce.

Je ne puis respirer le parfum de la rose.

Viens! Allons dormir sur la mousse!