Campagne

Dans la salle basse, règne le silence.
La comtoise égrène ses heures,
Celles du bonheur.
Des papillons de lumière dansent.

Près de l’âtre ,le chat sommeille;
Son pelage frémit de son rêve,
Son repos lentement s’achève;
Il ouvre un œil et dresse une oreille.

Dehors, le soleil lance ses rayons
Sur la terre chaude,
L’abeille butine la reine-claude;
Sous la pierre, chante le grillon.

20140614-194131-70891749.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s