Archives de tags | froid

Neige

Le ciel est couleur de plomb,

Une bise aigre se faufile sous la porte.

La nature est au garde -à-vous,

La neige s’annonce.

J’attends derrière ma fenêtre.

Un flocon timide hésite à descendre

Suivi d’autres plus téméraires.

Devenus plus nombreux, ils tournent et virevoltent.

Un épais tapis blanc recouvre le jardin.

Les arbres tendent leurs bras décharnés

Vers les joyeux lutins blancs

Et leur offrent le refuge de leurs branches.

Le moineau sautille sur ses pattes gelées

À la recherche d’une rare pitance.

Un vol d’oiseaux noirs s’abat sur la neige

En salissant sa blancheur.

Sapins

Au garde -à-vous

Sur la pente enneigée,

Sapins verts

Montent la garde

Ainsi que des gendarmes sévères.

Leur ramure

Accueille le rouge-gorge

Ou le bouvreuil frileux.

Le manteau neigeux

Recouvre leurs branches

Jusqu’aux beaux jours.

La biche se réfugie

Dans leur ombre protectrice.

Bûcheron, retiens ta cognée.

Laisse à la montagne

Sa parure de verdure.

Sonnet à l’hiver

Cette nuit, sans bruit, la neige est tombée

Tout doucement, pendant mon sommeil.

À mon réveil, je l’ai sentie;

Un silence inhabituel,

Le bruit d’une voiture assourdi

Par l’épais et moelleux tapis.

L’hiver est bien là, il s’annonce

En changeant toutes choses.

Où se cache le banc du jardin

Ou le tas de bois près du garage?

Quelques tiges dénudées sortent du massif

Et implorent les cieux sans pitié.

Cette nuit, sans bruit, la neige est tombée

Tout doucement, pendant mon sommeil.

Il a neigé

Cette nuit, il a neigé ;

Je l’ai su au silence

Tombé sur la maison.

Le rouge-gorge crie sa détresse.

Cette nuit, il a neigé ;

Le jardin est enseveli

Sous un édredon moelleux.

Une herbe fragile se dresse.

Cette nuit, il a neigé ;

L’arbre décharné tend vers le ciel

Ses bras tortueux.

Cette nuit, il a neigé ;

Le monde est blanc,

Le monde est pur.