Un tourbillon printanier

P1010709U n pâle rayon de soleil

N ait dans l’horizon

 

T ulipes écarlates

O uvrent leurs corolles de soie.

U n oiselet nouveau-né

R oule hors du nid.

B oule de poils gris,

I l piaille sa frayeur.

L ilas blanc, lilas mauve,

L ys à la corolle d’albâtre,

O eillet odorant

N aissent sur la pelouse.

 

P rintemps, saison bénie des dieux

R eviens dans ta splendeur.

I l n’y aura plus de gelées

N i de froidure.

T out ressuscite dans la joie;

A llons vers le bonheur!

N e laissons pas entrer la souffrance.

I l faut jouir du temps présent;

E t avec des trémolos dans la voix

R emercions la nature bienfaisante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s