Haïkus 

A l’occasion du printemps des poètes, voici quelques petits poèmes nommés « haïkus « :

Couleur acidulée

Odeur raffinée

Rose de soie.

 

 

Couleurs qui fusent

Légèreté du trait

Aquarelle.

 

 

Douce fourrure de soie

Œil perçant

Chatte grise.

 

 

Cieux agonisants

Rafales d’enfer

Tourmente.

 

 

Corps agile et léger

Allure fière

La biche craintive.

 

 

Reflet de lune sur l’eau

Barque endormie

Sérénité.

 

 

Sous les rayons du soleil

La branche givrée

Pleure.

 

 

Sur la branche de saule

Chatons naissants

Printemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s