LES HEURES TOURNENT

Peu à peu, survient l’âge,

Les rides et les mots se propagent;

Au port, arrive l’accostage.

Les heures tournent et voyagent.

 

 

La vie ne fut que vagabondage

Portant et trainant de lourds bagages;

Souvent dur fut l’atterrissage.

Les heures tournent et voyagent.

 

 

Las! Arrivé à l’abordage

Par-dessus le bastingage,

Regarde de la vie l’échafaudage.

Les heures tournent et voyagent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s