MES LECTURES

Je suis en train de lire en ce moment le merveilleux livre de Philippe Claudel:PARFUMS. Quel enchantement de revivre tous ces souvenirs d’enfance à travers les odeurs!Une vraie « madeleine de Proust ».Je ne peux résister à l’envie de vous faire partager quelques extraits:

« C’est au soir des dimanches que ma mère revêt les lits de draps propres, draps dans lesquels durant tout le jour elle a emprisonné le vent, et j’aime plus que tout ces draps frais l’hiver, quand la bise les a battus et raidis… »

 

« Ma mère m’ a contraint à une sieste insupportable durant laquelle je n’ai pas fermé l’oeil. Au dehors, c’est le milieu de juillet, le bourdonnement des grillons et des criquets, l’infini des vacances. J’ai enfilé mon maillot de bain qu’elle me remonte jusqu’au nombril et qui souligne ma maigreur… »

 

« On est soit Gauloises, soit Gitanes. Comme on est soit RTL, soit Europe1, soit Peugeot, soit Citroën, soit Pernod, soit Ricard… »

 

« Une affaire de nuit et de tropiques. Une nuit épaisse comme un levain, et chaude aussi, à dire vrai plus que chaude, enveloppante: la nuit est devenue vêtement. Corps. Elle enrobe le désoeuvré qui erre dans la ville éveillée… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s